Attention danger… Ils arrivent pour percer le Bois « Mâle Plume » !

Alors que la population s’est unanimement et fermement opposée au projet !
Alors que les Communes de Gesves et d’Andenne ont déclaré qu’elles ne souhaitaient pas voir s’implanter de carrière sur le site du Bois « Mâle Plume » !
Alors que le Ministre Antoine a annoncé, en juin dernier, qu’avec le Gouvernement Wallon, il allait procéder à la modification du plan de secteur, afin de remettre le site du Bois « Mâle Plume » en zone verte !
Alors que le même Ministre a invité le groupe Solvay à venir rapidement négocier une compensation !

La semaine dernière, les groupes Solvay et Van Nieuwpoort ont informé la Commune d’Andenne qu’ils allaient procéder, dans le courant des mois de novembre ou décembre, au creusement et à l’équipement de 7 forages sur le site du « Bois Mâle Plume » (6 à Thon-Samson et 1 à Mozet).

Au même moment, le jeune responsable du projet chez Van Nieuwpoort, Monsieur Pierre Brouckaert (voir photo ci-contre), s’est invité chez quelques riverains, propriétaires de parcelles contigües. Il les a informés des prochains travaux qu’ils se préparaient à entamer et des plans d’expropriation qu’ils projetaient.  Dessins d’architecte à l’appui, monsieur Brouckaert est venu présenter son «usine au milieu du village » et son projet de tunnel !  Alors que les résultats de l’étude d’incidence ne sont même pas connus.

Il s’agit d’une véritable provocation !  A l’égard de la population, des autorités communales et, plus grave encore, des autorités régionales et de son Ministre !

Ces méthodes d’intimidation et d’arrogance sont dignes du siècle passé.  Un groupe belge oserait-il se comporter de la sorte en hollande ?

Cette situation est intolérable. La commune a d’ores et déjà informé les exploitants que leurs déclarations de sondage et d’équipement de puits (plus de 700 mètres de tuyaux en PVC, des installations de pompes, des puits cimentés et fermés par des couvercles en béton de plus d’un mètre cube…etc) étaient irrecevables et donc, qu’il n’avaient pas l’autorisation d’y procéder !

Mais l’arrogance des exploitants n’a pas de limites. Il est permis de croire qu’ils ne respecteront pas l’interdiction de la Commune.

Il est important que nous soyons tous vigilants, attentifs et mobilisés !

La commune d’Andenne doit être immédiatement informée de toute activité suspecte autour du site du Bois « Mâle Plume » et en particulier de l’arrivée de tout camion de forage.

L’ASBL veillera également à relayer toute information dans les plus brefs délais.

5.000 Euros pour l’ASBL !

Le Conseil Communal d’Andenne vote un budget de 5.000 Euros pour l’ASBL ! Un tout grand merci !

Un formidable ballon d’oxygène, voici ce que la Commune d’Andenne a adressé à l’ASBL « Non à Mâle Plume ». Un budget d’autant plus salutaire que les riverains de projets d’ampleur aussi importante sont totalement démunis et désarmés face aux moyens démesurés que peuvent déployer les promoteurs qui leur font face. La loi est bien mal faite, elle qui organise la procédure et les modalités de communication au seul profit des exploitants …

Mesdames et messieurs les responsables publics, soutiendrez-vous à nos côtés un projet de Loi qui permette d’obtenir que dans le cadre des procédures de demande de permis de de classe 1, les promoteurs soient tenus d’inclure dans leur budget, un fond d’aide accessible aux populations riveraines ? Ce fond serait proportionnel aux moyens déployés et permettrait à la population d’élever son discours au niveau de celui des candidats exploitants.