De Nombreuses Questions pour l’étude d’incidence

Dans le cadre de la procédure enclenchée par la réunion de présentation du projet, la Loi autorise « chaque personne à poser des questions au demandeur ou émettre des observations, suggestions, demandes de mise en évidence… etc ».

Lire la suite

Un lac perché au dessus du Samson !

30 à 40 millions de mètres cube d’eau au-dessus de la tête des habitants de la vallée du Samson ! Voici la nouvelle idée de réhabilitation de la carrière « témoin » du Groupe Van Nieuwpoort !!

La fuite en avant des promoteurs de la carrière « Mâle Plume » est non seulement triste à voir, mais elle fait froid dans le dos.

Les promesses les plus folles en matière de réhabilitation sont sans limites.Désormais, c’est un trou rempli de 30 à 40 millions de mètres cubes d’eau qu’ils proposent de léguer à la Région Wallonne lorsqu’ils auront terminé leur exploitation.

Lire la suite

Fin de parcours plur le projet de carrière !

« LE GOUVERNEMENT VA DEMANDER LA MODIFICATION DU PLAN DE SECTEUR AFIN DE REMETTRE LE SITE MALE PLUME EN ZONE AGRICOLE ! »

André Antoine, Ministre du Développement Territorial

Ce n’est pas la fin du dossier, mais c’est un énorme pas vers une issue favorable !

Les riverains et les communes ont été entendus. Répondant favorablement à l’invitation de l’ASBL Non à Mâle Plume, le Ministre André Antoine est venu sur place, à Thon-Samson et à Goyet ce vendredi 27 juin pour se rendre compte personnellement des nombreuses impossibilités juridiques et techniques du projet des promoteurs Solvay et Van Nieuwpoort. Accompagné de son chef de Cabinet Mr Van Reybroeck et de l’avocat spécialisé Me Haumont, le Ministre du développement territorial a souhaité prendre position très rapidement et s’est adressé officiellement à la presse pour annoncer les démarches qu’avec le Gouvernement Wallon il a décidé d’entreprendre :

  1. Modification du plan de secteur afin de remettre le site du Bois Mâle Plume en zone verte.
  2. Invitation du groupe Solvay à venir rapidement négocier une compensation.

Cette déclaration est un signe « fort » des autorités qui, se rendant compte des nombreuses impossibilités techniques et juridiques du dossier, souhaitent ainsi mettre un terme aux énormes gaspillages de temps, d’énergie et de moyens financiers déjà consacrés par les uns et les autres dans cette affaire. Il faut maintenant espérer que les promoteurs se rendront à l’évidence, qu’ils reconnaitront que la partie « Mâle Plume » est définitivement perdue et qu’ils accepteront la proposition du Ministre de les rencontrer.

Pour lire l’article de Vers l’Avenir, cliquez ici

Pour lire l’article de « La Meuse », cliquez ici

Pour lire l’article du « Soir », cliquez ici

Pour écouter le sujet de Première (RTBF) à 13h00, cliquez ici

Pour voir le Journal de 19h30 de la RTBF, cliquez ici

Si le bon sens l’emporte, ce que nous espérons vivement, la vie pourra reprendre dans les villages de Mozet, Goyet, Thon-Samson, Bonneville, Maizeret, … et la vallée du Samson pourra reprendre son cap, en route vers le développement touristique auquel elle a toujours été fondamentalement vouée.

Et pour ce qui concerne l’Asbl, nous réitérons les termes de la proposition que nous avions déjà adressée en Mars dernier à Monsieur Jourquin, du Groupe Solvay, d’offrir ensuite le site du Bois Mâle Plume, transformé en parc naturel de promenades, à l’ASBL « Non à Mâle Plume ».

« Avec le gouvernement, je vais demander la modification du plan de secteur afin de remettre le site Mâle-Plume en zone agricole! »

André Antoine, Ministre du Développement Territorial

 

Ce n’est pas la fin du dossier, mais c’est un énorme pas vers une issue favorable !

Les riverains et les communes ont été entendus. Répondant favorablement à l’invitation de l’ASBL Non à Mâle Plume, le Ministre André Antoine est venu sur place, à Thon-Samson et à Goyet ce vendredi 27 juin pour se rendre compte personnellement des nombreuses impossibilités juridiques et techniques du projet des promoteurs Solvay et Van Nieuwpoort. Accompagné de son chef de Cabinet Mr Van Reybroeck et de l’avocat spécialisé Me Haumont, le Ministre du développement territorial a souhaité prendre position très rapidement et s’est adressé officiellement à la presse pour annoncer les démarches qu’avec le Gouvernement Wallon il a décidé d’entreprendre :

  1. Modification du plan de secteur afin de remettre le site du Bois Mâle Plume en zone verte.
  2. Invitation du groupe Solvay à venir rapidement négocier une compensation.
Lire la suite…

Assouan sur Samson

UN LAC PERCHE AU-DESSUS DU SAMSON !!!

30 à 40 millions de mètres cube d’eau au-dessus de la tête des habitants de la vallée du Samson !

Voici la nouvelle idée de réhabilitation de la carrière « témoin » du Groupe Van Nieuwpoort !!

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

La fuite en avant des promoteurs de la carrière « Mâle Plume » est non seulement triste à voir, mais elle fait froid dans le dos.

Les promesses les plus folles en matière de réhabilitation sont sans limites.  Désormais, c’est un trou rempli de 30 à 40 millions de mètres cubes d’eau qu’ils proposent de léguer à la Région Wallonne lorsqu’ils auront terminé leur exploitation.

Des millions de mètres cubes d’eau retenus par des parois rocheuses fragilisées par cinquante années d’exploitation et plus de 10.000 tirs d’explosifs… On croit rêver !

Pas un hydrologue ou un géologue pour étayer une telle hypothèse :

  • « Pour arriver à une telle hauteur d’eau, il faut un affluent.Or, sur le plateau du Val de Gôre, il n’y en a pas… »
  • « Si les promoteurs comptent sur le drainage du plateau, il faudra des centaines d’années pour remplir les fosses au niveau présenté…
  • « Le calcaire ne retient pas l’eau.Pour colmater la carrière, il faudra « plafonner » des millions de mètres cubes d’argile contre les parois… »
  • « En cas d’affaissement ou de brèche soudaine, c’est la vallée du Samson qui servira de déversoir des millions de mètres cubes d’eau !A-t-on pensé aux habitants de la Vallée ? »

Au mieux, en comptant l’effet de résurgence de la nappe phréatique, le niveau d’eau pourrait s’inscrire naturellement à la cote 100-110, soit un niveau correspondant à la simulation présentée ci-dessous. Une vraie différence !

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Bravo et Merci

PLUS DE 1.000 PERSONNES A LA REUNION D’INFORMATION. BRAVO ET MERCI !

Nous étions près de 1.000 personnes hier soir, le mardi 17 juin, pour assister à la séance d’information des promoteurs du projet « Mâle Plume ».  Notre mobilisation sans précédent et le refus clair et déterminé que nous avons pu à nouveau exprimer a marqué définitivement l’ensemble des participants.

Cette réunion est une victoire de la vérité sur le mensonge.  De la réalité sur les promesses.

Les représentants des autorités communales et régionales, ainsi que ceux de l’administration également présents à cette occasion, ont pu constater, de visu, le degré manifeste d’impréparation et de flou de l’avant-projet de carrière porté par la société hollandaise Van Nieuwpoort et supporté par le Groupe Solvay.

Ils ont également pu se rendre compte de la fuite en avant et des promesses abracadabrantes d’un promoteur venu présenter des « photos simulation » d’une réhabilitation digne des plus grands films à effets spéciaux, alors que ses représentants ont été incapables de répondre aux questions les plus élémentaires quant à l’exploitation de leur chantier.

  • Malgré une foule de graphiques, de schémas et de photos, tous extrêmement détaillés, la SA Carrière Mâle Plume n’a pas pu (ou plutôt voulu…) répondre à des questions aussi simples que…
  • Par quel accès entrerez vous sur le site pour l’équiper ?
  • Comment percerez-vous un tunnel sous les terrains de propriétaires qui vous refusent l’accès ?
  • Comptez-vous racheter la Carrière de l’Etat ? ·Etc…

« Menaces d’expropriation », « négociations secrètes et parallèles avec les autorités régionales », « insinuations d’accord déjà signé avec la Région Wallonne », « informations que nous vous révélerons en temps utile » ont été quelques unes des réponses qui nous furent adressées.

Les fausses promesses de dialogue et de transparence du promoteur ont laissé place aux menaces et aux silences.Notre détermination et l’excellente qualité des questions que vous leur avez adressées auront suffi pour que les industriels carriers reprennent leurs vieilles et mauvaises habitudes…

Il n’en reste pas moins que l’étude d’incidences a désormais commencé et que les responsables de la société AEP (qui découvraient le dossier en même temps que nous, hier soir) auront fort à faire pour transformer un avant-projet fumeux en une réalité.Nous espérons qu’ils ne sacrifieront pas leur neutralité scientifique et la qualité de leur réputation sous l’autel d’un projet aussi lamentable que irréalisable.

Votre mobilisation a été exemplaire. Bravo et merci !

Nous espérons au moins que les Groupes Solvay et Van Nieuwpoort auront compris que la population et les autorités attendent bien mieux de leur part que ce spectacle affligeant auquel ils nos ont forcé d’assister hier soir.