Sponsorisez l’ASBL !

FAITES DE VOTRE ENTREPRISE OU DE VOTRE PRODUIT UNE SENTINELLE DU « BOIS MALE PLUME »

Pour voir la liste actuelle de nos sponsors, cliquez ici

Vous êtes une société et la sauvegarde du Bois de Mâle Plume » vous sensibilise ?
Vous pouvez nous aider financièrement.

En devenant sponsor du « Bois de Mâle Plume », vous associez votre image à la défense de la beauté des villages de Thon-Samson, Mozet, Bonneville, Strud, Faulx les Tombes et du magnifique site paysager et de promenade qu’est le Val du Gôre.

Avec votre virement, envoyez-nous également une copie de votre logo et, si vous le souhaitez, l’adresse de votre site internet. Nous posterons ces éléments visuels et graphiques sur notre site, autour du Bois de Mâle Plume. Un lien sera également créé vers votre site Web.

En finançant l’asbl par votre sponsoring, vous deviendrez ainsi une sentinelle de la beauté de ces lieux et, en même temps, vous associerez le nom de votre société ou de votre produit à la défense de nos intérêts.

Si vous êtes partants,

  1. Imprimez la convention de sponsoring, déterminez le montant que vous souhaitez investir afin d’associer votre logo et l’adresse de votre site Web dans les cases prévues à cette effet. La taille de votre logo correspondra à l’ampleur de votre soutien financier. Renvoyez nous le contrat signé à l’adresse suivante : ASBL Non à Mâle Plume, 67 rue de Thon, 5300 THON.
  2. Effectuez votre paiement par virement au compte de l’ASBL (Compte BNP PARIBAS FORTIS BE09 0015 4942 5557) et confirmez votre réservation en écrivant à l’adresse : sentinelles@nonamaleplume.be
  3. Pour toute information complémentaire, envoyez vos questions à la même adresse : sentinelles@nonamaleplume.be

N’ATTENDEZ PAS – DEVENEZ LES PREMIERES SENTINELLES DU « BOIS MALE PLUME » !

Compte bancaire : FORTIS 001-5494255-57
ASBL NON A MALE PLUME
RUE DE THON 67
5300 – THON

Pour télécharger la convention de sponsoring: cliquez ici

 

Différentes tailles de visibilité.

 

Taille 1:    100 € 

 

Taille 2:    250 €

 

Taille 3:    500 € 

Pour des montants supérieurs, nous disposons d’offres spéciales à mettre en place de façon spécifiques et personnalisées. N’hésitez-pas à nous consulter sentinelles@nonamaleplume.be

 

 

Exemple de visibilité et d’agencement sur notre site :

 

 

 

 

 

Plus de 9.000 pétitions contre le projet !

Après un premier dénombrement des pétitions « papier » et des signatures recueillies sur le site « Non à Mâle Plume », 9.000 personnes ont d’ores et déjà manifesté leur opposition au projet des sociétés Solvay et Van Nieuwpoort.

Rien que sur le site, bientôt  4.000 commentaires… !

Un véritable livre de doléances qui traduit la motivation des opposants.

Merci à vous et continuez à nous soutenir. Vos avis nous aident !

 

L’asbl Non à Mâle Plume

Communiqué des « Plus Beaux villages » : Non au projet de carrière sur le site du Bois Mâle Plume

L’association des « Plus Beaux Villages de Wallonie » a comme objectifs la préservation et la mise en valeur du patrimoine rural wallon. Elle inscrit ses activités dans une politique de développement durable, dans le respect du cadre local et de la qualité de vie des habitants. Elle vise à promouvoir l’activité économique au cœur des villages, notamment par le support à un tourisme respectueux, tourné vers la découverte du patrimoine bâti et naturel.

Observations et remarques générales

L’ampleur du projet est disproportionnée par rapport à la zone d’habitat qu’elle jouxte directement. Le gigantisme de la zone d’exploitation crée un rapport d’échelle démesuré.
Les conséquences de ce projet d’exploitation sur le cadre de vie au sens large des « Plus Beaux Villages » de Thon-Samson et de Mozet (Goyet) sont multiples :

  • Sites identifiés de grandes qualités menacés (zone d’habitat RGBSR et ensemble architectural d’intérêt, zone Natura 2000 « Bassin du Samson »).
  • Menace sur certaines parties du bâti (stabilité mise en danger suite à un charroi particulièrement lourd lors de l’installation des infrastructures, dépôts de pellicules de poussières sur les bâtisses,…).
  • Nuisances acoustiques et atmosphériques incompatibles avec l’habitat.
  • Viabilité des villages affectée avec un risque évident d’exode.
  • Perte d’attractivité indubitable pour le tourisme local (activités Horeca, tourisme vert et de terroir), avec un risque avéré pour les emplois qui y sont liés.
  • Impact paysager suite à la rupture dans la continuité et l’harmonie du paysage (destruction de la limite entre l’auréole villageoise et le site de Mâle Plume).
  • Appauvrissement durable de la qualité de l’environnement et déstructuration du biotope.

Vu l’ensemble de ces observations et des impacts potentiels qui en découlent,

Vu les investissements considérables, tant sur le plan humain que matériel, réalisés ces dernières années par les habitants, les Communes et les investisseurs privés en vue de valoriser et dynamiser un site et un lieu de vie de qualité,

L’association des Plus Beaux Villages de Wallonie se positionne officiellement contre le projet de carrière à Mâle Plume.

Pour lire l’article au format pdf cliquez ici.

La réponse du Ministre Michel Daerden à la question de Madame la députée Eliane Tillieux ne permet pas de lever le doute sur l’avenir de la carrière de Gôre.

La réponse du Ministre Michel Daerden à la députée Madame Eliane Tillieux confirme qu’une présentation d’un projet d’exploitation de la carrière Mâle Plume par les exploitants a bien été faite, tout d’abord aux responsables du Port autonome de Namur et ensuite, plus récemment, au Cabinet du Ministre.

  • Un tunnel relierait le site Mâle Plume au bord du fleuve.
  • La bande transporteuse déboucherait d’abord dans l’ancienne carrière de Gôre (ndlr, l’ancienne carrière de Gôre, qui appartient à Solvay est dissimulée dans la paroi rocheuse, derrière la carrière de L’Etat !).
  • La bande transporteuse acheminerait les pierres sur un quai de déchargement, juste après avoir surplombé la nationale 90.
  • Un bâtiment destiné à accueillir le flux de pierres amené par cette bande transporteuse y serait construit.
  • Le ministre se prononcera définitivement dès qu’il connaitra précisément la nature du dossier.

Pour lire la réponse complète du Ministre Daerden , cliquez ici.

Commentaires :

Le texte proposé par Monsieur le Ministre n’apporte pas de réponse à la question posée par Madame la députée Eliane Tillieux.
En effet, alors que les sociétés Van Nieuwpoort et Solvay affirment avoir engagé des tractations avec le MET au sujet de la carrière de Gôre, aucune mention n’est faite sur ce point dans la réponse du Ministre. Solvay et Van Nieuwpoort avanceraient-elles des affirmations trompeuses ?
Par ailleurs, les détails donnés par le Ministre sur le dossier confirment les doutes existants. Ainsi, seuls deux quais de chargement sont accessibles aux endroits envisagés par Van Nieuwpoort et Solvay. D’une part, le quai de la société Carmeuse; d’autre part, celui actuellement utilisé par la carrière de l’Etat. Le premier a fait l’objet de mesurages par les services de la commune d’Andenne. Il apparait trop exigu pour accueillir les installations prévues par les candidats exploitants. A moins de construire une nouvelle aire de chargement, ce qui parait très improbable, la seule plateforme disponible serait bien celle actuellement utilisée par la carrière de l’Etat.

20 Avril – La Balade des Sentinelles du Bois Mâle Plume

Le dimanche 20 avril prochain à 10 heures 30, une promenade de mobilisation générale sera organisée autour du Site du Bois Mâle Plume.

Cette promenade extraordinaire sera l’occasion, pour vous et tous vos amis, de venir découvrir un des plus beaux paysages du Condroz Namurois.

La balade sera ouverte par les deux bourgmestres des communes de Gesves et d’Andenne – Messieurs Paulet et Eerdekens. L’objectif, à quelques jours de l’éventuelle présentation du projet de carrière « Mammouth » des sociétés Solvay et Van Nieuwpoort, sera, pourl l’asbl, de sensibiliser la population au drame que représenterait un tel chantier.

Le départ de la promenade se fera à Goyet.  Rassemblement devant les Grottes de Goyet (Rue de Strouvia), à 10h30.

  1. Départ Goyet -Les Grottes
  2. Goyet – Rue du Try de Goyet
  3. Chapelle de Notre Dame de Bon Secours
  4. Bonneville – Cense de Jandren
  5. Bonneville – Bois du Pelé Tienne
  6. Thon-Samson – Ferme de Beaulieu
  7. Thon-Samson – Eglise et Chateau Ferme
  8. Thon-Samson- rue du Trou Perdu
  9. Thon-Samson – Chaussée de Gramptinne – Anciennes forges
  10. Thon-samson – Chaussée de Gramptinne – Le Moulin
  11. Retour Goyet – Les Grottes de Goyet .

Plus d’indications sur cette promenade dans les jours à venir.

 

Pour découvrir le trajet, cliquez ici

 

Des emplois négatifs ! « 7 Dimanche -16 mars 2008″

Conférence de presse des autorités andennaises ce vendredi 14 mars au matin. Dossier léger, mesurages inexacts et attitude arrogante, le comportement des responsables de la société Mâle Plume (Solvay et Van Nieuwport) ne plaît pas aux Andennais. Et pour cause,

  • Un tunnel voyageur qui s’appuierait maintenant sur trois options.
  • 17 emplois nouveaux qui conduiraient à la perte de 20 autres postes à la carrière de l’Etat, soit un solde négatif de 3 emplois.
  • De possibles discussions entre Solvay et la direction namuroise du MET.

Ce nouvel épisode discrédite encore un peu plus ce projet aux yeux des nombreux observateurs dont certains commencent à croire que Solvay n’a jamais eu d’autre intention que de rentabiliser son patrimoine en demandant des dédommagements… en utilisant la société hollandaise Van Nieuwpoort comme « pigeon de service ».

Et Claude Eerdekens de terminer en prévenant à sont tour: « Si on a fait tout cela pour de la spéculation financière, ce serait scandaleux et on ne dérange pas des milliers de gens pour cela ».

Lire l’article de 7 Dimanche du 15 mars 2008 – Cliquez ici

La carrière comme si elle existait

Si le projet devait voir le jour, voici à quoi devrait ressembler le site du Bois « Mâle Plume » dans une cinquantaine d’années.

Cette représentation 3D a été produite en utilisant les cotes exactes reprises dans le dossier de présentation des sociétés Solvay et Van Nieuwpoort.

L’analyse visuelle nous montre à quel point ce projet dévastateur est irréalisable.  En effet, nous connaissons tous la fragilité des rochers (classés) des Demoiselles. Peut-on imaginer un seul instant que le chantier d’extraction ne viendra pas à bout de ces magnifiques élévations calcaires ?  Que les parois vers la vallée du Samson résisteront ? Que les habitants de la vallée ne risqueront pas d’éboulements ? Insensé !

Qui plus est, c’est tout le relief de la région qui serait modifé.  Disparition des crêtes, modification des vents, création de tourbillons depuis le plancher de la carrière, assèchement du Samson, aggravation des phénomènes kartsiques existants aux alentours du site. La liste des conséquences est longue et chacune d’entre elles constitue, séparément, une bonne raison de s’opposer au projet.

Quant au site Natura 2000, il vaut mieux ne plus y songer.  L’impact de la carrière aurait raison de la zone, en parfaite contravention avec les décrets et obligations européennes !

 

  ;

 

La Région Wallonne serait-elle sur le point de sacrifier une des plus belles régions du Condroz Namurois aux intérêts des groupes Solvay et Van Nieuwpoort ?

La presse du week-end et les propos rapportés dans « Le Quotidien de Namur » et dans « Vers l’Avenir » ont de quoi inquiéter.Alors que le dossier n’a pas encore été déposé, les groupes hollandais Van Nieuwpoort et Solvay seraient en tractation avec la Région Wallonne, par l’intermédiaire du MET et du cabinet du ministre Daerden.

  • « La société Mâle Plume aurait ouvert des tractations avec le MET et le cabinet Daerden » (Le Quotidien de Namur)
  • « Vendre la carrière de l’ Etat ?c’est une possibilité qui n’est pas à exclure, considère-t-on à la Direction des voies hydrauliques de Liège » (Vers l’Avenir)
  • «Selon les exploitants, les installationsen bord de Meuse seraient implantées sur un terrain du MET ». (Le Quotidien de Namur)

En ouvrant des négociations avant le dépôt officieldu dossier, la Région Wallonne permettrait aux exploitants d’assurer la faisabilité du tunnel et d’obtenir plus aisément leur permis d’exploitation.

La Région Wallonne a-t-elle d’emblée sacrifié une des plus belles régions du Condroz Namurois aux intérêts des Groupes Solvay et Van Nieuwpoort ?

Si l’existence de ces tractations s’avérait exacte, l’asbl « Non à Mâle Plume » s’insurge contre cette méthode. Les cabinets ministériels assuraient encore récemment n’avoir eu aucun contact et ne pas connaitre le dossier.

Pour lire l’article du Quotidien de Namur, cliquez ici

Pour lire l’article de Vers l’Avenir, cliquez ici

Communiqué du CDH -12 mars 2008

C O M M U N I Q U É D E  P R E S S E

Projet de carrière de Mâle Plume :

Le cdH d’Andenne apporte la solution !

Rétroacte… à Andenne !

Lors du Conseil communal du vendredi 7 mars, le cdH d’Andenne – par la voix de son chef de Groupe, Etienne SERMON – a proposé une réponse concrète au problème de projet de carrière sur le site de Mâle Plume.  Le cdH a en effet proposé – dans l’esprit de la piste avancée par le Ministre André ANTOINE (cdH) lors de sa réponse à différentes interpellations au Parlement wallon – une délibération reposant sur l’autonomie communale et permettant de modifier l’affectation du bois de Mâle Plume inscrit, depuis 1986, en zone d’extraction.  Pratiquement, le cdH d’Andenne a donc proposé l’élaboration d’un PCA (Plan Communale d’Aménagement) destiné à inscrire le bois de Mâle Plume en zone forestière et/ou agricole au plan de secteur.  La proposition du cdH a fait l’objet d’une approbation unanime au Conseil communal. Et pour cause, son but était d’offrir une perspective de sécurisation aux riverains !

Gesves emboîte le pas…

En outre, la délibération mandatait le collège andennais pour susciter une même démarche par les autorités communales de Gesves. L’intérêt de ce PCA, suscité conjointement par les deux Communes, est de permettre au Gouvernement wallon d’élaborer lui-même ce PCA et d’en financer sa conception.  Lundi soir, sur le plateau de Canal C, lors d’un débat consacré au dossier  » Mâle Plume « , le Bourgmestre de Gesves a annoncé qu’il convoquera pour la semaine prochaine, un Conseil communal qui devra adopter cette même délibération.  Ces démarches conjointes pourront, espérons-le, écarter définitivement le risque de voir apparaître une carrière dans l’un des plus beaux sites naturels de Wallonie.

Cliquez ici pour ouvrir le document

Beste vrienden, zeg neen aan de Van Nieuwpoort’s project « Mâle Plume » !

De Film

 

 

Onderteken het verzoekschrift

 

Het project in enkele woorden

TWEE GEKLASSEERDE WAALSE DORPJES RECHT NAAR DE HEL!

De maatschappij VAN NIEUWPOORT wil een reusachtige steengroeve uitbaten op de gronden van het bos « Mâle Plume » te Thon-Andenne en Goyet-Mozet. VAN NIEUWPOORT blijft volharden om een mammoetwerf te openen, terwijl ze in een tijdspanne van 20 jaar, voor twee eerdere aanvragen een staalhard neen te horen kreeg.

U ZEGT MÂLE PLUME ?

« Mâle Plume » is een woud van 90 hectaren afgezoomd door de schitterend en wilde Samsonvallei, waar je de « Rochers des Demoiselles » kan vinden (tot grote vreugde van de alpinistenclubs). Deze groene omgeving is bovendien beschermd « Natura 2000″. Deze 90 hectaren werden ongeveer 40 jaar geleden aangekocht door SOLVAY voor een bijnasymbolisch bedrag.

ALGEMENE VERSTOMMING VOOR ZO’N ENORM PROJEKT !

In dit deel van de Naamse Condroz is men enorm geschrokken, je zou voor minder als je de volgende cijfers gaat lezen, ze spreken voor zich zelf .

  • 80 miljoen rotsen om te ontginnen;
  • 50 jaar lang een reusachtige werf die van « Mâle Plume » één grote puinhoop zullen maken;
  • Meer dan 10.000 ondergrondse explosies met de welgekende scheuren en barsten als gevolg, zullen de omwonenden elke dag aan VAN NIEUWPOORT doen herinneren;
  • Een tunnelprojekt van anderhalve kilometer lang op 6 meter breed zal onder de huizen van de inwoners worden gegraven, om 80 miljoen ton kalksteen uit te braken en dit aan een nelheid van 14 ton per minuut !

En dit alles voor 17 direkte arbeidsplaatsen?

EEN LEVENDE HEL VOOR DUIZENDEND MENSEN

Ook al zitten de buurtbewoners van Thon – Andenne en Goyet – Mozet op de eerste rij voor dit afgrijselijke allesvernielende spektakel, de gevolgen zijn even dramatisch voor de inwoners van Bonneville, Strud, Mozet, Oud Wierde, Sclayn, Namèche …enz.
En de grotten van Goyet ? Wie neemt daar nog de verantwoordelijkheid op zich om toeristen rond te leiden…….of schoolkinderen ?

De « Rochers des Demoiselles » ? Zal daar nog iemand durven klimmen?
VAN NIEUWPOORT zal al het economische leven wel kapot krijgen.

De vereniging « Non à Mâle Plume is opgericht, sluit aan! (www.nonamaleplume.be).
Onze politieke en economische verantwoordelijken weten wat hier op het spel staat.

Als er drama’s gebeuren – en die komen er vast en zeker – moeten ze niet zeuren dat ze van niets op de hoogte waren.